CHeMoT: » Un nouveau pharaon… qui ne connait pas Joseph » (vidéo) par Raphaël Draï Z’l. Cela faisait alors plusieurs années que Joseph était emprisonné. Cette tunique, abandonnée aux mains de la femme de son maître pour lui échapper au moment où elle veut le forcer à coucher avec elle, représente sa chasteté et la fidélité à son maître (Genèse 39, versets 12-18). Joseph étant le fils préféré de Jacob, celui-ci lui offrit une tunique en cadeau lors de ses 17 ans. Un jour[15], Joseph refuse les avances de la femme de Potiphar ; elle raconte alors à son époux qu’il a tenté de la séduire. Chapitre 44 : Benjamin trouvé coupable, Juda s'offre à la place de son frère. À ce pharaon, qui a régné soixante-sept ans, succède son treizième fils, Menephta. Et Pharaon dit à Joseph : J'ai songé un songe, et il n'[y a] personne qui l'explique; or j'ai appris que tu sais expliquer les songes. Même si la convocation de Pharaon était urgente, Joseph a pris le temps de se raser (Genèse 39:20-23 ; 41:1, 14). Dans le second rêve, le Pharaon voit sept épis de blé fins et rabougris avaler sept épis gras et saturés de grains. "C’est Joseph qui as eu l’idée de les construire, il va surveiller les travaux, suivez le. La Genèse commençait par un récit de création. « Derrière la figure de Joseph, les commentateurs discernent en filigrane celle de Mahomet, lui-même[17] ». Dans la sourate 6 (Al-An'am), il est évoqué au milieu d'autre figures bibliques. D'après le récit biblique, Joseph est le fils préféré de son père, Jacob. A cette époque, Joseph, un juif, est serviteur de Putiphar, officier du pharaon. 42 Pharaon ôta son anneau de la main, et le mit à la main de Joseph ; il le revêtit d’habits de fin lin, et lui mit un collier d’or au cou. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Afficher uniquement les langues des signes, Téléchargement de publications uniquement, Se connecter La figure de Joseph ressemble à celle des héros de la littérature de nouvelles[2], son histoire restant en fin de compte « un type de récit qui constitue l'expression d'une théologie. La noblesse de Joseph a été célébrée dans la tradition musulmane. Chapitre 37 : songes de Joseph, Joseph vendu comme esclave, envoyé en Égypte. Chez beaucoup de peuples de l’Antiquité, dont les Hébreux, il était d’usage que les hommes se laissent pousser la barbe. Dans ses écrits divinement inspirés, l’apôtre Paul met parfois en opposition les Juifs et les Grecs (ou Hellènes), comme si les Grecs représentaient tous les non-Juifs (Romains 1:16 ; 10:12). Pharaon dit alors : C'est toi qui t'en occuperas. Avant de mourir, il fit jurer aux enfants d'Israël que lorsqu'ils quitteraient le pays d'Égypte, ils emporteraient ses os avec eux, et à sa mort, son corps fut embaumé et placé dans un cercueil en Égypte (Genèse 50, versets 22-26). Il relie la chronique d'Abraham, d'Isaac et de Jacob en Canaan à l'histoire ultérieure de la libération des Israélites de l'esclavage en Égypte. L'histoire de Joseph est celle de l'un des fils du patriarche Jacob, promu vice-roi de la puissante monarchie égyptienne. L'auteur de l'Évangile ne s’étend pas une seconde sur le drame intime qui habite sans doute pour un temps cet homme fiancé qui constate que sa fiancée, Marie, est enceinte d’un … Lorsque la famine frappe la terre, il fait venir les enfants d'Israël en Égypte, où ils s'installent dans le pays de Goshen. Sa tête de roi repose sur mon épaule, Qui exhale une odeur de blé. Chapitre 40 : interprétation du rêve du chef des échansons et du chef des panetiers en prison avec lui. Chapitre 47 : Jacob bénit le Pharaon, Joseph rachète toutes les terres égyptiennes pour le compte de Pharaon. Ce que Joseph est en train de dire à Pharaon, c'est qu'il sera témoin d'une chose que Dieu a projeté de reproduire une deuxième fois dans la vie d'un autre Pharaon. Cette histoire est probablement conçue en Égypte, peut-être à Éléphantine ou plus probablement dans la région du Delta (le « Gessen » biblique), avec des rédactions et relectures postérieures qui ont eu lieu à l'époque ptolémaïque (le judaïsme égyptien ayant réussi, par ruse ou subversion, à introduire ses conceptions théologiques dans la Torah globalement élaborée par le judaïsme issu de la Golah (en) babylonienne), ce qui décale la finalisation de la Torah traditionnellement associée à l'époque perse[12]. Copyright © 2021 Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania. Ces trois idées sont maintenant largement acceptées, et la majorité des biblistes modernes datent l'histoire de Joseph dans sa forme actuelle au plus tôt du Ve siècle av. Au IVe siècle avant notre ère, l’orateur athénien Isocrate a parlé avec fierté de la manière dont la culture grecque s’était propagée dans le monde. En 1968 Roger Norman Whybray a fait valoir que l'unité de style impliquait un auteur unique, une œuvre maîtresse et non un texte composite[9]. 2° Le pharaon de l'histoire de Joseph (Ge 39 à 50). 3° Le pharaon « qui n'avait pas connu Joseph » et opprima les enfants d'Israël (Ex 1 et 2). 1° Le pharaon qui enleva la femme d'Abraham (Ge 12:10-20) et qu'il est inutile de chercher à identifier. Thomas Romer, « La narration, une subversion. Nous lisons dans Exode 1 qu’un pharaon apparut en Égypte qui ne connaissait pas Joseph, c’est là une déclaration importante car il y a cette longue période de silence après la mort de Joseph à la fin de la Genèse jusqu’à ce que nous commencions à lire Exode 1 qui correspond aux événements de la fin du séjour israélite menant à l’Exode. C’est un [seul] rêve. Juda se dévoue pour que Benjamin puisse rentrer auprès de leur père. Pharaon donne sa confiance à Joseph et tamponne son passeport." Juda propose de vendre Joseph à une caravane de marchands ismaélites. ». Et le Pharaon dit à Joseph: Vois, je t'ai etabli sur tout le pays d'Egypte. Même si la convocation de Pharaon était urgente, Joseph a pris le temps de se raser (Genèse 39:20-23 ; 41:1, 14). Ses demi-frères étaient jaloux de lui. Il fait prospérer les affaires de celui-ci et devient rapidement son intendant. Mais pas de la vue de Dieu. Pharaon le fait appeler. " Tamponnez leur passeport ! ^ § 5 Œuvres complètes d’Isocrate, « Panégyrique », trad. 44 Il dit encore à Joseph: «C’est moi qui suis le pharaon, mais sans ton accord personne ne lèvera la main ni le pied dans toute l'Egypte.» 45 Le pharaon appela Joseph Tsaphnath-Paenéach et lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, le prêtre d'On . Joseph dit à Pharaon : "Voici, il y aura sept années de grande abondance dans tout le pays d’Egypte. Le roi reconnaît aussi que la sagesse de Joseph lui vient de son Dieu. Qu’est-​ce que la bataille d’Armaguédon . Options de téléchargement des enregistrements audio Pas forcément. Plus tard, la femme de Putiphar jette son dévolu sur lui et le protagoniste subit la prison, avant d’accéder aux plus hautes responsabilités, en Égypte. notamment son mariage avec Asnath, fille d'un prêtre égyptien ou l'acquisition d'un nom égyptien) et ses convictions religieuses[14]. Joseph a vécu jusqu'à l'âge de 110 ans, vivant suffisamment longtemps pour connaître ses arrière-petits-enfants. En tout cas, ce manteau amplifia la jalousie et la haine que ses onze demi-frères lui portaient. Chapitre 46 : la famille de Jacob vient s'installer comme bergers en Égypte. Selon le récit de la Genèse, Pharaon a ordonné que le prisonnier hébreu Joseph soit rapidement amené devant lui pour que ce détenu lui interprète ses rêves troublants. Il n'est jamais objet à ses yeux. Du verset suivant de ce chapitre[6], « elle lui donna le nom de Joseph, en disant : que l'Éternel m'ajoute un autre fils », est tirée l'autre étymologie populaire, Joseph dérivant de jasaf, « ajouter »[7]. Après sept années d'abondance pendant lesquelles Joseph organise la constitution de réserves, la famine s'abat sur toute la région et conduit les populations environnantes à venir s'approvisionner en Égypte. Pharaon fit appeler Joseph. Cette figure est présentée comme quasi contemporaine de Moïse et le terme utilisé pour évoquer sa mort renvoie à une mort violente, en contradiction avec le récit de Joseph. Aujourd'hui encore, Joseph reste une source d'inspiration pour les poètes ou cinéastes musulmans[17]. 25-32 : L’interpréta;on par Joseph v 25. Le maître-échanson raconte alors au Pharaon comment Joseph a interprété son rêve et lui demande de le faire sortir de prison. Une telle narration bien comprise, est très différente de ce que l'on trouve dans le théâtre ou dans la nouvelle classiques, et si l'on cherchait à comprendre selon les catégories de ces créations littéraires, on aboutirait à une lecture erronée qui irait à l'encontre de l'essence même de ce récit »[3]. L'analyse littéraire du cycle de Joseph suggère que son histoire est une rédaction post-sacerdotale qui cherche à créer un lien littéraire entre les patriarches et l'Exode grâce à l'idée d'une descente des pères en Égypte. Le tableau de Diego Velázquez, Jacob recevant la tunique de Joseph, illustre cette dernière scène. Il les fait repartir ensemble mais fait placer une coupe dans le sac de Benjamin pour les accuser de vol. C’est pourquoi Pharaon s’est écrié: « Le Nil c’est moi qui l’ai fait » (Ezékiel, 20, 3). Le récit musulman de l'histoire de Joseph est construit à partir du récit biblique mais intègre aussi des éléments provenant des commentaires juifs des premiers siècle avant notre ère[17]. L'étymologie populaire hébraïque, proposée par la Bible, fait dériver Joseph de asaf, « enlever, ôter ». Chapitre 50 : enterrement de Jacob, fin de la vie de Joseph. LA TOUR DE GARDE La guerre : qu’en pense Dieu ? Le saviez-vous ? J.-C. (époque perse). Il sera plutôt dépouillé puis jeté au fond d'un puits. 2 Alors sept vaches belles et grasses sortirent du fleuve et se mirent à brouter dans la prairie. Cette préférence du père, qui se manifeste sous la forme d'une tunique offerte en cadeau à ses 17 ans, entraîne la jalousie des demi-frères de Joseph. Mais, « à la différence d'autres nouvelles traitant de la vie en diaspora, il n'y a pas, dans le roman de Joseph, de concurrence entre la réussite sociale et la parfaite intégration du principal protagoniste dans la société égyptienne » (cf. Chapitre 39 : Potiphar officier de Pharaon, sa femme infidèle, Joseph mis en prison. Contrairement au pharaon qui connaissait Joseph, le pharaon de Moïse est cruel et vindicatif. v * Dans le TM manque l’article. L’Exode, Chemot, par un récit de destruction, par la tentative d’extermination d’un groupe humain venu en Egypte du temps de Jacob et qui y était devenu un peuple: le Âm Israël. Il arrive qu'en l'absence du maître, l'épouse de celui-ci courtise Joseph sans su… Joseph en prison (Genèse 39.21-40.23), play L'Eternel fut avec Joseph et étendit sa bonté sur lui Il lui fit gagner la faveur du chef de la prison Celui-ci plaça sous son autorité tous les détenus qui étaient dans la prison et tout ce qu'on y faisait passait par lui Le chef de la prison ne Le premier chapitre du Livre de l'Exodefait mention d'un deuxième souverain ; le … C’est après la mort de Joseph (mais pas directement), que s’éleva sur l’Egypte un nouveau pharaon, qui n’avait pas connu Joseph. En 1953, Gerhard von Rad a fait une évaluation détaillée de son style littéraire et a attiré l'attention sur le fait qu'il agissait d'une littérature de Sagesse[8]. M. l’abbé Auger, Paris, De Bure, t. II, 1781, p. 76. Quelque chose se produira un jour, dans le futur. Plusieurs générations s’étaient écoulées entre Aménophis II et le pharaon qui gouvernait à l’époque de Joseph. Il relie la chronique d'Abraham, d'Isaac et de Jacob en Canaan à l'histoire ultérieure de la libération des Israélites de l'esclavage en Égypte. Personne ne peut l'expliquer; et j'ai appris que tu expliques un songe, après l'avoir entendu. Il fait accuser ses dix frères d'espionnage et emprisonne Siméon pour obliger les autres à revenir avec Benjamin, le dernier des frères. Après le piège qu’ils lui avaient tendu, en jetant Joseph dans un puits profond, ils se servirent de la tunique pour prouver à leur père qu’ils ne mentaient pas (Genèse 37, verset 31). On le fit sortir en hâte de prison. Une chose semblable à celle qui va se produire dans la vie du Pharaon auquel Joseph est en train de s'adresser. Après deux années écoulées, Pharaon eut un songe ; voici : il se tenait au bord du fleuve, et... Genèse 41 (Bible Pirot-Clamer) Moïse est né en -1595. » Il est donc possible, sans certitude toutefois, que Paul ait qualifié certains de grecs — dont le père non juif de Timothée — en raison de leur culture et non de leur naissance (Actes 16:1). Joseph les reconnaît mais ses frères ne le reconnaissent pas car il a beaucoup changé avec l'âge et il a désormais l'allure d'un vice-roi d'Égypte. Pharaon dit à Joseph: J'ai eu un songe. Un autre dit encore que sept princes seront tués par sept princes mariés à sept princesses qui tueront leurs sept maris puis seront tuées par leurs sept fils qui seront tués par sept princes. Lorsqu'ils reviennent en Égypte, Joseph est ému de revoir son petit frère. Le personnage de Joseph a donné lieu à de nombreuses créations artistiques. Il avait 40 ans (en -1555) lorsqu’il s’enfuit d’Egypte et entra dans le pays de Madian (Actes 7 : 3). Arrivé en Égypte, Joseph est revendu comme serviteur à Potiphar, officier du roi. Ses frères utilisent la tunique et du sang d'agneau pour faire croire à la mort de Joseph à leur père Jacob inconsolable. L'onomastique propose plusieurs pistes concernant l'étymologie du nom de Joseph. Pour certains, cette tunique multicolore représenterait la transmission de la prophétie de Jacob à son fils ou encore la faveur divine. Joseph apparaît trois fois dans le Coran et son nom a été donné à la sourate 12 (Yusuf). On affirme qu'il y aurait une signification bien précise pour chaque couleur telle que l'autorité pour le rouge, la sainteté pour le blanc… La tunique de Joseph aurait été brodée de fils de couleur entrelacés dans le tissu et créant différents motifs. Et l'amour du Père qui le … La revue Biblical Archaeology Review explique que certaines coutumes cérémonielles égyptiennes exigeaient vraisemblablement qu’avant de se présenter devant Pharaon, un homme se prépare comme il l’aurait fait pour entrer dans un temple. ), Christoph Uehlinger, « Genèse 37-50 : Le « roman » de Joseph », dans. (ouvre une nouvelle fenêtre), Joseph : « Écoutez, s’il vous plaît, ce rêve », Timothée : « Mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur ». Dans le premier, onze gerbes des champs (représentant ses onze demi-frères) s'inclinent devant la gerbe de blé de Joseph. Les* sept bonnes vaches sont sept ans et les sept bons épis sont sept ans. La théorie actuelle acceptée par plusieurs chercheurs[13] est que le cycle de Joseph est une histoire écrite pour mettre en évidence l'identité juive de la diaspora en Égypte et l'intégration juive dans la diaspora égyptienne, Joseph représentant un modèle d'ascension sociale dans ce pays hôte jusqu'à laisser la marque de sa sagesse dans l'administration.